Menu
Chute des cheveux : cause et remèdes efficaces

CHUTE DES CHEVEUX : CAUSE ET REMÈDES EFFICACES

Au quotidien, il arrive souvent que l’on doive s’occuper des cheveux qui traînent partout dans la maison. Il faut déboucher les canalisations, retirer les cheveux sur les pulls, aspirer les sols et nettoyer les brosses. Par moments, on constate que cela se produit un peu plus ou un peu moins souvent. Mais doit-on s’en inquiéter ? 

En réalité, les cheveux que l’on retrouve partout pourraient provenir soit de la chute des cheveux, soit de la casse des cheveux. Ces deux phénomènes peuvent sembler identiques, mais ils sont en fait différents. Alors étudions-les l’un après l’autre.

 

Tout d’abord, nous sommes censés perdre des cheveux.

Cela peut sembler inquiétant, mais la chute des cheveux est une étape tout à fait normale de leur cycle de vie.1 En réalité, d’après l’American Academy of Dermatology, il est normal qu’une personne perde environ 50 à 100 cheveux par jour.2

Pour comprendre ce qui se passe, il est utile de connaître les différentes phases de la pousse des cheveux. Chaque follicule pileux passe par 3 stades distincts au cours du cycle de vie d’un cheveu :

1. Phase de croissance ou phase anagène : c’est la phase de croissance active, qui dure entre 2 et 6 ans, au cours de laquelle le cheveu devient plus long.

2. Phase catagène : Après l'anagène, le follicule pileux entre dans une phase de transition lorsqu'il rétrécit et se détache de la peau.

3. Phase de repos ou phase télogène : enfin, durant cette phase, les vieux cheveux sont progressivement poussés vers la surface du cuir chevelu pour tomber naturellement. Durant cette phase de repos, qui dure généralement environ 3 mois, le follicule ne produit pas de nouveaux cheveux. Une fois la phase terminée, le cycle se répète en recommençant par la phase anagène (phase de croissance).

Sur une chevelure classique, chaque follicule est à un stade de croissance différent et suit son cycle indépendamment des autres. C'est la raison pour laquelle on ne remarque pas ces phases de croissance.1

 

Si vous trouvez trop de cheveux qui traînent, cela pourrait en fait provenir de leur casse.

On parle de casse quand les cheveux se cassent à cause du brossage, du coiffage ou du lavage, par exemple.3  Il est parfois difficile de déterminer comment traiter la chute des cheveux. C'est pourquoi il peut être utile d'acquérir quelques connaissances. Discutons des déclencheurs possibles d’une chute ou d’une casse excessive et des solutions possibles.

1. La génétique

Une chute de cheveux excessive peut être une raréfaction héréditaire et évolutive des cheveux liée à l’âge. Si vous pensez être concerné et que cela vous inquiète, il est important de consulter votre médecin pour qu’il vous recommande la meilleure approche à adopter.4 

2. Le stress

Nous subissons tous un peu de stress par moments, mais si ce sentiment est omniprésent, il peut commencer à affecter le cycle de croissance de vos cheveux. Une étude menée sur des animaux indique qu’un stress même léger ressenti pendant plusieurs semaines diminue la pousse des cheveux en prolongeant la phase télogène (phase de repos), ce qui peut favoriser leur chute.5,6

La bonne nouvelle, c’est qu’en éliminant la source de stress ou en trouvant des méthodes saines pour lutter contre le stress, il est probable que les cheveux retrouvent un cycle de croissance normal.8 Il est peut-être normal d’avoir un agenda surchargé, mais si vous identifiez les aspects de votre vie auxquels vous pouvez apporter un petit changement et que vous prenez des mesures pour vous en occuper, vous contribuerez à préserver votre chevelure. Si vous avez besoin d’un petit coup de main, n’hésitez pas à demander conseil à un médecin.

 

3. L’âge

L’âge peut jouer un rôle important à la fois dans la chute des cheveux ET dans leur casse.

Tout d’abord, les cheveux peuvent sembler plus fins à mesure que l’on vieillit. Des études ont démontré qu’après l’âge de 40 ans, le diamètre des cheveux commence à diminuer.7 En plus de cela, la courbure de chaque cheveu augmente aussi avec l’âge, ce qui signifie que les cheveux sont plus susceptibles de boucler. Ces deux facteurs peuvent se traduire par une augmentation de la pression pendant le brossage et donc une casse plus probable.7

Une étude menée sur des hommes a également démontré qu’à mesure que les sujets vieillissaient, les follicules pileux semblaient passer moins de temps dans la phase de croissance et plus de temps dans la phase télogène (phase de repos), ce qui, comme nous l’avons mentionné précédemment, peut favoriser la chute des cheveux.8

Il est impossible de remonter le temps et de lutter contre ces processus de vieillissement naturels, mais il est possible d’essayer de protéger les cheveux, qui deviennent plus fragiles et cassants. Les cheveux sont plus vulnérables lorsqu’ils sont mouillés. Il faut donc les laver et les brosser3 en douceur si vous êtes sous la douche (en particulier dans les régions où l’eau est dure.9)

 

4. Les appareils chauffants, les teintures capillaires et les traitements chimiques

Vos cheveux peuvent être une toile où s’exprime votre créativité ; ils peuvent être manipulés de bien des manières pour exprimer votre style, votre identité ou même pour leur apporter un changement de courte durée pour des occasions particulières. Ils peuvent être lissés, bouclés, colorés, structurés et modelés, mais toute cette beauté éphémère leur coûte cher. Ces méthodes souvent agressives peuvent abîmer la couche protectrice externe de vos cheveux (la cuticule) et les rendre plus cassants.10

En exposant moins souvent vos cheveux à ces procédés, vous limiterez forcément leur casse. Selon l’étendue des dégâts, il peut être intéressant de tout arrêter pendant un certain temps pour laisser à vos cheveux en bonne santé une chance de pousser.

 

5. Un apport suffisant en nutriments adéquats

Nos cellules ont besoin de vitamines et de minéraux pour se développer et fonctionner correctement. Ces nutriments peuvent jouer un rôle dans l’apparence et la santé de nos cheveux lorsque nous n’en consommons pas assez. Une alimentation saine et équilibrée doit donc être une priorité absolue pour absorber tout ce dont le corps a besoin pour fonctionner correctement. Mais il peut être intéressant de savoir quels minéraux et vitamines aident à garder de beaux cheveux en bonne santé11.

12, le 13 et le 14 sont essentiels pour garder des cheveux sains. Il faut donc adopter une alimentation qui contient ces nutriments, notamment à base d’œufs, de poisson, de produits laitiers et de viande, pour que les cheveux suivent un cycle de croissance normal.15-17 Un complément alimentaire spécialement conçu pour la santé des cheveux peut être un moyen pratique d’enrichir une alimentation.

Malheureusement, aucun produit ni aucune pratique ne diminue la chute ou la casse excessive des cheveux. Comme nous le disions précédemment, l’essentiel est d’être attentif à sa santé en général, à son alimentation et à sa routine de soins capillaires. Si ces facteurs sont les seuls qui influencent la chute et la casse des cheveux, et que vous vous y attaquez, compte tenu de la nature du cycle de croissance des cheveux, vous commencerez à constater une amélioration en 3 à 6 mois, et parfois même dès 1 mois après supplémentation.18

 

Toutefois, si vous avez des questions spécifiques sur la quantité de cheveux que vous perdez, ne gardez pas ces questions pour vous. Un médecin peut vous aider à vous attaquer à la racine de vos problèmes.